Cloisons légères

Cloisons légèresLES CLOISONS LEGERES

Les cloisons légères sont idéales pour délimiter certains espaces dans les locaux d’entreprise.

Leur implantation et leur positionnement doivent faire l’objet d’une étude préalable d’aménagement des locaux.

Quelques grandeurs à prendre en compte pour les cloisons légères

  • L’ épaisseur des plaques de protection acoustique, thermique et incendie mesurent entre 45 mm et 120 mm.
  • L’épaisseur moyenne des cloisons est de 70 mm.
  • Les cloisons pleines, disposées pour créer un local fermé, permettent un affaiblissement acoustique de 45 dB à 52 dB
  • Les cloisons pleines vitrées disposées pour créer un local fermé peuvent permettre un affaiblissement acoustique pouvant aller jusqu’à 44 dB
  • La dimension standard des cloisons, toute hauteur, est généralement d’environ 2 mètres (elles comblent l’intégralité de l’espace entre le sol et le plafond)
  • Les cloisons mi-hauteur se situent généralement entre 1.2 et 2 m de hauteur.

 

Les cloisons légères dans le cadre du projet

Pourquoi s’équiper de cloisons légères ?

Des cloisons légères sont équipées de panneaux qui permettent de délimiter les espaces de travail de vos locaux.

On différencie les cloisons mi-hautes et les cloisons hautes.

Parmi celles-ci, on en distingue plusieurs types :

  • les cloisons pleines,
  • les cloisons semi-vitrées (où une vitre est située sur la partie haute),
  • les cloisons vitrées (où une vitre est placée sur toute la hauteur).

Ce type de cloisonnement est souvent utilisé pour :

  • Créer un isolement entre chaque poste de travail, salle de réunion, salle de pause, locaux sociaux, etc.
  • Garantir une protection acoustique et thermique d’une pièce
  • Permettre de ralentir la propagation d’un incendie.

 

Choix techniques autours des cloisons légères

Le choix des cloisons se fait en grande partie en fonction de l’usage et du lieu d’implantation de ces dernières.

Par exemple, les cloisons situées dans les ateliers et utilisées pour sécuriser une zone dangereuse, vont être différentes des cloisons situées dans des bureaux.

On va traiter dans cet article uniquement des cloisons légères.

On va ainsi trouver sur le marché différents types de cloisons :

Des cloisons amovibles :

  • Les cloisons amovibles sont modulaires et facilement démontables.
  • Elles peuvent être utilisées pour délimiter une multitude d’espace dans vos locaux.
  • Les panneaux et cloisons sont fixés grâce à une ossature (métallique ou en bois) composée notamment de rails, de montants et de lisses.
  • Les rails peuvent se situer sur le sol, le plafond ou alors sur les murs.
  • Les panneaux peuvent être de différentes matières : bois, verre, plâtre
  • Pour une isolation phonique, thermique ou contre la propagation d’incendie, des plaques d’isolation adaptées ou de la laine minérale peuvent être prises en sandwich entre 2 panneaux.
  • L’épaisseur des panneaux acoustiques est généralement comprise entre 45 et 120mm.
  • Les cloisons pleines créant un local fermé peuvent permettre un affaiblissement acoustique de 45 dB à 52 dB, les cloisons pleines vitrées, peuvent permettre un affaiblissement pouvant aller jusque 44 dB.
  • Ces cloisons peuvent être mi-hautes ou toute-hauteur.
  • La dimension standard des cloisons, toute hauteur, est généralement d’environ 2 mètres (elles comblent l’intégralité de l’espace entre le sol et le plafond).
  • La longueur standard des panneaux mi-hauteur est généralement égale à 1 m,  1,2 m, 1,5 m ou 2 m de hauteur.

 

Des cloisons mobiles

  • Les cloisons mobiles sont des cloisons qui ne sont pas fixées.
  • Elles sont généralement utilisées pour permettre l’isolation acoustique dans des lieux ouverts (de type open-space).
  • On les retrouve généralement dans des réfectoires, entre 2 bureaux, ou pour créer un espace de repos.
  • Elles peuvent être transportées sans aucune opération de démontage.
  • Elles sont maintenues grâce à des pieds ou des roulettes.
  • Certaines peuvent atteindre jusqu’à 2 mètres de hauteur.

 

Parmi ces deux modèles de cloison, on distingue :

  • Les cloisons pleines où les panneaux sont entièrement composés de matière (bois, plâtre, etc.)
  • Les cloisons vitrées où les panneaux sont composés en intégralité de verre. Le vitrage peut être simple ou double.
  • Les cloisons semi-vitrées où la partie inférieure du panneau est pleine et la partie supérieure vitrée.

 

Certains éléments peuvent être associés aux cloisons vitrées et semi-vitrées comme :

  • Des stores
  • Des films opaques
  • Des vitrophanies (ce sont des adhésifs placés sur les vitres des cloisons, ils peuvent représenter un motif, un logo, ou un nom par exemple)

 

Comment installer les cloisons légères ?

  • Cloisonner ses locaux doit être anticipé.
  • L’installation doit se faire dans le respect du cahier des charges et du plan d’implantation.
  • ADICI peut réaliser vos cahiers des charges, mais également vos plans d’implantation en tenant compte de vos besoins et des contraintes techniques du local.
  • Nous pouvons vous fournir des plans en 2D, 3D et des maquettes 3D.

 

Qui peut l’installer ?

  • L’installation doit être effectuée par des cloisonneurs qualifiés et compétents.
  • De nombreuses sociétés sont spécialisées dans le montage et le démontage de cloisons.

 

Réglementation liée aux cloisons légères

  • Il n’existe aucune obligation régissant la mise en place de cloisons.
  • Cependant, des recommandations précisant les opérations de conception, fabrication et d’installation à suivre existent.
  • Elles sont répertoriées dans la norme NF DTU 35.1 à l’initiative du syndicat SNFA (Syndicat Nationale de la Construction des Fenêtres-façades et Activités Associées) et reconnues par l’AFNOR.
  • Une société spécialisée dans la conception ou la pose de cloisons ayant reçu une attestation du CERFF (Centre d’Essais et de Recherches des Façades, Fenêtres et Cloisons Métalliques et Plastiques) respectent les éléments inscrits dans la norme NF DTU 35.1, ce qui représente un gage de qualité non-négligeable. 

 

Mise en œuvre

A prévoir avant la mise en oeuvre du projet d’implantation

Branchement aux réseaux énergie et fluides à prendre en compte

  • Des équipements électriques peuvent être associés aux cloisons. (Prises informatique, téléphonique, électrique)
  • Le câblage peut se situer directement entre les panneaux ou alors dans des goulottes sur les cloisons.
  • Pour autant, il faut faire attention à la coordination des différents corps de métier,
  • généralement, l’électricien doit intervenir avant et après la finition des cloisons. 

Implantation des cloisons légères

  • De nombreux éléments sont à prendre en compte avant de décider du lieu d’implantation d’une cloison.
  • Il est, par exemple, nécessaire de vérifier la position des équipements existants suivant :
    • Les systèmes d’éclairage et leurs commandes
    • Les détecteurs incendie
    • Le dispositif de ventilation/climatisation/aération
    • Les chauffages
    • Les fenêtres
  • Leur emplacement est à vérifier avant même que le positionnement des cloisons n’ait été décidé.
  • Le choix des couleurs et de la matière des panneaux est à adapter en fonction de l’atmosphère à créer avec ces cloisons.  

Choix technique :

  • S’ils sont utilisés pour créer de l’intimité dans une pièce, il est préférable d’opter pour les cloisons amovibles pleines.
  • Les cloisons mi-hautes sont à privilégier dans un open-space pour délimiter les zones bureaux.
  • Les cloisons vitrées ou semi-vitrées peuvent permettre de faire passer la luminosité dans une pièce. Associées à des stores ou film opaque, elles peuvent garantir autant d’intimité que les cloisons pleines.
  • Il est préférable d’opter pour des cloisons mobiles dans des réfectoires ou pour séparer 2 bureaux situés en face-à-face. Mais l’isolation acoustique ne sera jamais totale avec ces cloisons.  

Déclaration préalable :  

  • Si vous êtes locataires de vos locaux d’entreprise, en cas de gros travaux, si vous souhaitez abattre une cloison existante par exemple, alors il sera sans doute nécessaire (selon les clauses de votre contrat) de demander l’accord de votre propriétaire.
  • Pour cela, il faut vérifier que le mur à abattre ne soit pas porteur, il faudra porter une attention particulière aux câblages, appareils de commande, ainsi qu’à tous les éléments qui se situent sur le mur à détruire.

 

A prendre en compte pendant la mise en œuvre :

Travaux préalables à la mise en place des cloisons légères

  • Avant d’effectuer la pose de cloisons légères, quelques travaux peuvent être nécessaires.
  • Cela va dépendre de vos locaux et des changements que vous souhaitez réaliser.
  • On peut par exemple citer comme tâches potentielles à exécuter :
    • – Le ragréage du sol
    • – La pose d’un nouveau revêtement de sol
    • – La dépose ou la pose de dalles de faux plafond
    • – Le tirage de câbles électriques
    • – Le déplacement de certains équipements : câblage, commandes incendie et commandes d’éclairage
    • – Le démontage ou abattage de cloisons existantes

Essais et conformité :

  • Pour installer des cloisons, le port d’EPI (Equipements de Protection Individuelle) peut être nécessaire :
    • Protection contre les risques de chute ou de coupure,
    • Protection oculaire lors des découpes par exemple.

Qui peut installer ?

  • L’installation doit être effectuée par des cloisonneurs qualifiés et compétents.
  • De nombreuses sociétés sont spécialisées dans le montage et le démontage de cloisons.

A planifier après la mise en place :

Test et Conformité des cloisons légères

  • Faire une inspection de l’état des cloisons après la pose.
  • S’assurer du bon fonctionnement des prises et des commandes se trouvant sur les cloisons.

Améliorations complémentaires :

  • Il faudra prévoir d’ajouter des portes en fonction de la disposition des cloisons.
  • Celles-ci peuvent être esthétiquement identiques afin d’assurer l’homogénéité des couleurs et des matières dans les locaux.
  • Pour créer une intimité sur un bureau, il existe ce que l’on appelle des écrans de bureau qui sont directement fixé sur le mobilier sur la longueur et la largeur.
  • Cela permet de créer une légère intimité sur un poste de travail.

Maintenance et entretien :

  • Un nettoyage au lave-vitre est recommandé pour les vitres des cloisons, cela à fréquence d’une fois par semaine.
  • Un dépoussiérage et un nettoyage des panneaux sont aussi recommandés à la même fréquence (il faut utiliser un produit adapté selon la matière du panneau)

 

 

Liens avec d’autres thèmes ou d’autres articles du site

Dans le thème, entretien et sécurité et environnement, vous pouvez consulter notre article concernant la mise en place d’alarme incendie en entreprise en cliquant sur le lien suivant :

Alarme incendie

 

Vous souhaitez déménager ou réimplanter vos locaux ?

ADICI développe ses outils et ses méthodes  spécifiquement pour ces projets :

  

Normes, références et liens sites autres.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *