Eoliennes

EoliennesEoliennes : résumé en quelques chiffres

  • Une éolienne domestique de 50 kW peut produire jusqu’à 65 000 kW/an d’électricité.
  • Les éoliennes industrielles les plus récentes peuvent aller jusqu’à 6 MW /H.
  • Si le diamètre des pales de l’éolienne augmente par 2 alors sa production est multipliée par 4.

 

  • L’éolienne est plus rentable si elle se situe entre 10 et 35 m de hauteur :
    • Les vents y sont plus réguliers,
    • Le mât des éoliennes industrielles peut atteindre 100 m de haut.
  • La tension produite par le générateur situé dans le rotor de l’éolienne est d’environ 690 V pour une éolienne de taille industrielle.
  • Une éolienne tourne en moyenne 200 heures par an à puissance maximale dans une région moyennement ventée. Dans une région plus ventée cela peut aller jusqu’à 3000 heures par an.

Pourquoi s’équiper ?

Avoir une éolienne permet la réduction durable de la facture d’électricité et une participation à la lutte contre le réchauffement climatique en utilisant une énergie renouvelable.

Cela permet par la suite une association de l’entreprise aux valeurs du développement durable, critère qui ne manquera pas de mettre l’entreprise en avant.

Il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’une énergie propre et que par conséquent elle ne produit peu voire pas du tout de polluants et est renouvelable.

 

Différents types d’éolienne :

  • L’éolienne à axe horizontal : elles représentent la majorité des éoliennes installées pour la production d’électricité. Elles conservent une vitesse constante quand le vent et de 45 à 90 km/h, en dessous elle ne tourne pas assez pour produire et au-delà elles s’arrêtent
  • L’éolienne à axe vertical: Plus adaptée aux villes et régions ou le vent est soumis à des changements violents. Elles peuvent fonctionner à partir de  même lorsque le vent est supérieur à 90 km/h.
  • La turbo éolienne: parfaite pour les villes et les endroits restreints. Elle peut fonctionner à des vents très faibles.

 

La plupart des éoliennes produisent de l’énergie avec un vent minimal de 15km/h.

Cartographie des vents
Cartographie des vents

 

Mise en œuvre :

A prévoir avant la mise en oeuvre

  • Terrain dégagé avec une surface dont le rayon équivaut, au minimum, à la hauteur du mat de l’éolienne.
  • Prise en compte de la vitesse du vent dans la région.
  • Permis de construire nécessaire si l’éolienne fait plus de 12 mètres de haut.
  • Une certaine distance de l’éolienne par rapport aux locaux afin d’éviter les nuisances sonores trop fortes (le niveau sonore d’une éolienne industrielle est de 55dB). Mais si elle est trop éloignée les pertes d’énergie seront élevées.

 

Bruit des éoliennes
Bruit des éoliennes

 

Réglementation et sécurité :

  • L’éolienne domestique ne se fixe pas sur un bâtiment déjà existant sauf s’il peut absorber ses vibrations.
  • Une éolienne domestique de 20kX pèse environ 800 kg.
  • L’éolienne doit être assez éloignée (à hauteur du mat minimum) des bâtiments pour ne pas tomber dessus en cas de vents trop forts qui entraineraient sa chute.
  • Mise en place de freins mécaniques jouant sur l’inclinaison des pales ou pouvant empêcher le rotor de l’éolienne de se mettre en position verticale.
  • Bien que les éoliennes génèrent un champ électro magnétique aucun effet sur la santé n’a été prouvé par une étude.
  • D’après la loi les éoliennes de plus de 50 m doivent être éloignées de 500 m minimum des habitations.
  • L’éolienne doit être fixée à un socle en béton, mêlé à du ferraillage, correspondant au carré de la fondation au pied de l’éolienne plus le carré de la surface de grutage nécessaire à la maintenance. Jusque 3,2 m de profondeur.
  • Une assurance de responsabilité civile et une d’habitation sont indispensable.

 

Qui peut installer l’éolienne ?

  • Il est recommandé de faire appel à une entreprise spécialisée pour monter l’éolienne.

 

Connecter l’éolienne au réseau électrique

L’éolienne peut se connecter

  • En réseau parallèle : utilisation simultanée du réseau électrique classique et de l’électricité produite par votre éolienne.
  • Réseau temporaire : la consommation électrique est alternativement couverte par l’éolienne et par le réseau classique. Un boîtier de dérivation bascule de l’un à l’autre dès que l’un des deux est vide.
  • Réseau autonome : la totalité de la consommation électrique est couverte par l’éolienne.

 

Le raccordement de l’éolienne au réseau se fait avec un contrat de raccordement au réseau électrique obligatoire. Le gestionnaire du réseau est ainsi au courant que vous êtes un producteur d’énergie et vous pouvez solliciter une pose de compteurs pour la vente de l’énergie.

Cela se fait via ERDF.

Seules les éoliennes implantées en Zone de Développement Éolien (ZDE) et respectant certaines conditions peuvent revendre leur surplus de production.

Depuis 2007 EDF a une obligation de rachat du surplus de la production seulement sur les éoliennes situées en ZDE et qui ont un certificat de la DRIRE.

Les démarches se font auprès du fournisseur d’électricité pour signer un contrat de rachat du surplus d’électricité elles prennent au minimum 4 mois.

Le fournisseur prend en main la distribution de l’électricité après la vente.

 

Entretien de l’éolienne

  • Une éolienne a une durée de vie d’environ 15 – 20 ans.
  • Bien qu’elle ne demande que peu d’entretien il est recommandé de faire faire une vérification et un nettoyage tous les ans par un professionnel (Il est d’environ 300 euros par an, on peut souscrire un contrat d’entretien lors de l’achat de l’éolienne).
  • Après une tempête un check-up est conseillé bien que non obligatoire.

 

Améliorations possibles

  • L’accès à un appoint de production (comme un groupe électrogène) donne la possibilité de raccorder à des panneaux photovoltaïques.
  • L’éolienne est constituée de matières plastiques et d’acier et est donc quasiment entièrement recyclable et ne laisse donc pas de polluants après son démantèlement.

 

Prix :

  • Le prix à l’achat de l’éolienne varie entre 2 500 €/kW et 4 000 €/kW installé, il est possible de réduire le prix grâce aux aides à l’investissement.
  • Travaux d’installation (par un professionnel) : entre 7 000 € et 12 000 €
  • Régulateur/redresseur : entre 30 € et 400 €
  • Batterie : entre 10 € et 400 €
  • Onduleur : entre 400 € et 3 000 €
  • Une éolienne d’une puissance de 30 kW électricité couterait donc environ entre 60 000 et 120 000 euros.
  • Une éolienne industrielle  coûte (étude, raccordement, frais de mise en service et installation compris) au moins 1 Million d’euros par MW installé.
  • Entretien : environ 300 euros par an.
  • Le prix du raccordement au réseau est compris entre 1.000 et 3.000 euros selon la zone.

 

ADICI vous accompagne pour la gestion des projets de déménagement ou de réimplantation d’entreprise depuis plus de 12 ans : www.adici.fr

 

Sources d’informations

http://www.consoglobe.com/installer-eolienne-2804-cg/4

http://www.health.gov.on.ca/fr/common/ministry/publications/reports/wind_turbine/wind_turbine.pdf

http://www.quelleenergie.fr/economies-energie/eolienne-domestique/

https://eolienne.ooreka.fr/comprendre/eolienne-raccordement

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *