Equipements de protection auditive

Equipements de protection auditiveQuelques grandeurs des équipements de protections auditives 

On estime le seuil de la douleur causé par un bruit à environ 120 décibels.

Les équipements de protection auditive peuvent permettre un affaiblissement de 20 à 35 décibels.

Equipé d’une protection, le niveau d’exposition quotidienne ne doit pas dépasser 87 dB, le niveau de pression acoustique de crête lui 140 dB.

 

Quelques indications :

  • > 120 dB : Décollage d’un avion
  • > 80 db : Bruits de machines ou d’outils : perceuse, scie à ruban, …
  • < 60 db : lieux calmes comme les bureaux

 

Les équipements de protection auditive dans le cadre d’un projet

Pourquoi s’équiper ?

Selon l’article L4121-1 du code du travail, « l’employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs ».

En l’occurrence, le bruit fait partie des nuisances pour lesquelles l’employeur doit mettre en place différents moyens destinés à protéger la santé de ses salariés.

La loi précise les dispositions à prendre, on peut par exemple citer comme obligation du chef d’entreprise, qu’il doit s’assurer de l’usage d’équipements de protection auditive adaptés aux risques.

Travailler dans un lieu bruyant peut entraîner isolement, fatigue, stress, maux de tête voire même surdité pour les personnes qui le subissent.

Cela peut également avoir des conséquences importantes sur l’entreprise : perte de communication, baisse de la productivité et du chiffre d’affaires par exemple.

 

Choix techniques

Les différents équipements de protection auditive que l’on trouve sur le marché sont :

  • Des bouchons d’oreilles :

Il peut s’agir de bouchons pré-moulés (standards) ou de bouchons moulés (qui s’adaptent parfaitement aux conduits auditifs du porteur).

Reliés par à un fil ou indépendants, jetables ou réutilisables, ils permettent une atténuation du bruit allant de 20 à 30 décibels.

  • Des casques anti-bruit serre-tête ou serre-nuque :

Ils se composent de deux coquilles qui situées aux niveaux des oreilles permettent un affaiblissement considérable de l’exposition aux bruits.

Ils peuvent permettre une atténuation allant de 20 à 35 décibels.  

  • Serre-tête ajustable sur le casque :

Certaines activités nécessitent le port d’un casque de protection, ce type de serre-tête permet d’associer la protection auditive à un casque de chantier.

Ils permettent également une atténuation du bruit allant de 20 à 35 décibels.

Il existe également des appareils capables d’atténuer les sons forts pour amplifier les sons faibles.

On appelle cela des casques radio antibruit.

Ils peuvent être utiles pour faciliter la communication entre les salariés et dans une optique de sécurité, entendre le passage d’engins ou les alertes sonores des alarmes.

 

Comment équiper son entreprise ?

  • Ces équipements de protection auditive doivent être personnels.
  • Une notice d’utilisation doit être à disposition de chaque utilisateur.
  • Il faut compléter cette notice par des informations relatives au stockage, l’entretien, et l’usage spécifique en entreprise.

 

Qui peut fournir l’équipement ?

  • Les équipements de protection auditive (bouchons d’oreilles et casques anti-bruit) peuvent être fournis par des sociétés spécialisées dans la vente d’équipement de protection.

 

 

Réglementation liée 

  • Article R4431-1 du code du travail. Ce texte définit les termes utiles pour la mesure du niveau d’exposition au bruit :

– « Le niveau de pression acoustique de crête est le niveau de la valeur maximale de la pression acoustique instantanée mesurée avec la pondération fréquentielle C.
– Le niveau d’exposition quotidienne au bruit est la moyenne pondérée dans le temps des niveaux d’exposition au bruit pour une journée de travail nominal de huit heures.
– Le niveau d’exposition hebdomadaire au bruit est la moyenne pondérée dans le temps des niveaux d’exposition quotidienne au bruit pour une semaine nominale de cinq journées de travail de huit heures. »

 

Connaitre ces éléments est important pour respecter les obligations écrites dans les Articles suivant :

  • Article R4431-2 et articles associés. Ce texte définit ce que l’on appelle les valeurs-limites d’exposition au bruit.

« En prenant en compte le port d’un équipement auditif : le niveau d’exposition quotidienne ne doit pas dépasser 87 dB. Le niveau de pression acoustique de crête : 140 dB

Lorsque le niveau d’exposition quotidienne au bruit est supérieur à 85 dB ou le niveau de pression acoustique de crête est supérieur à 137 dB, il faut mettre en place une signalisation appropriée, délimiter les lieux et effectuer un contrôle d’accès si cela est techniquement possible.

A partir de ce niveau, l’employeur doit également « veiller à ce que les protecteurs auditifs individuels soient effectivement utilisés. »

 

Pour un niveau d’exposition quotidienne au bruit à 80 dB ou niveau de pression acoustique de crête de 135 dB

Lorsque l’exposition au bruit dépasse ces valeurs :

  • l’employeur met des protecteurs auditifs individuels à la disposition des travailleurs.
  • Le travailleur peut bénéficier à sa demande ou celle du médecin du travail un examen auditif.
  • « L’employeur veille à ce que ces travailleurs reçoivent des informations et une formation en rapport avec les résultats de l’évaluation des risques et avec le concours du service de santé au travail. »

 

Les équipements de protection auditive pour la mise en œuvre du projet

A prévoir avant la mise en œuvre du projet

Implantation :

Pour l’implantation, il faut :

  • Définir les zones les plus bruyantes de l’entreprise (bruits liés au fonctionnement de machines, d’engins)
  • Effectuer des tests acoustiques
  • Prévoir la signalisation appropriée précisant le port d’un équipement de protection obligatoire sur zone,)
  • Délimiter les lieux et si possible en contrôler l’accès comme indiqué dans l’Article R4434-3 du code du travail
  • Penser à l’implantation de la zone de stockage des équipements ou d’un distributeur dans le cas où les protections sont en libre-service.

 

Choix technique :

Le choix des équipements de protection auditive va dépendre de plusieurs éléments :

  • Le marquage CE sur le produit
  • Des bruits auxquels les travailleurs sont exposés (il faut prendre en compte le niveau du bruit, la durée d’exposition, la fréquence).
  • De la nature de la tâche à exécuter (l’équipement doit être adapté pour que le salarié puisse effectuer son travail sans gènes.).
  • De l’environnement de travail (chaleur, poussière).
  • Des souhaits de l’utilisateur
  • Des autres équipements de protection nécessaires  

 

Déclaration préalable :

  • Aucune déclaration en externe n’est à prévoir dans la mise en place d’un équipement de protection individuelle auditive.
  • Il est cependant recommandé de communiquer les règles de sécurité liées au port de ces équipements aux travailleurs et visiteurs de l’entreprise.

 

A prendre en compte pendant la mise en œuvre

Travaux préalables :

  • Il peut être nécessaire d’effectuer des travaux pour le stockage des équipements. (Mise à disposition de vestiaires ou casiers pour le rangement).
  • De plus, des travaux d’isolation anti-bruit dans les locaux doivent être envisagés si les valeurs-limites d’exposition précisées dans le code du travail sont dépassées.  

 

Essais et conformité :

  • Certains fournisseurs proposent une période de test.
  • Celle-ci s’avère très utile, il ne faut pas hésiter à en faire la demande à son fournisseur.
  • En effet, seule la réalité du terrain fait foi pour s’assurer de la conformité de l’équipement et de la compatibilité entre une protection auditive et l’activité des travailleurs.
  • Il faut donc veiller à ce que l’équipement soit validée par les collaborateurs.

 

Continuité de service :

  • Evaluer l’exposition au bruit des employés au sein d’une entreprise n’est pas toujours chose facile.
  • C’est pourquoi il est conseillé de faire appel à des sociétés spécialisées dans le calcul des niveaux sonores.
  • ADICI peut effectuer un premier relevé de ces niveaux au sein de vos locaux, cela vous permettra d’avoir une première idée des aménagements ou protections anti-bruit à mettre en place.

 

Qui peut fournir l’équipement ?

  • Les équipements de protection auditive (bouchons d’oreilles et casques anti-bruit) peuvent être fournis par des sociétés spécialisées dans la vente d’équipement de protection.

 

A planifier après la mise en place :

Test et Conformité

  • Effectuer des tests de mesure acoustique en cas d’acquisition d’une nouvelle machine ou d’un nouvel engin susceptible de créer des nuisances sonores.
  • ATTENTION : Pour information, 2 machines de 80 dB vont à elles deux produire 82 décibels. (Le nombre de décibels additionnés ne donne pas le niveau sonore total)

Améliorations complémentaires 

  • Les équipements de protection individuelle peuvent être associés à des équipements de protection collective :
  • Exemple : panneau acoustique sur le plafond, cloisonnement de la source de bruit, revêtement du sol ….

Maintenance et entretien :

  • Il faut jeter les bouchons d’oreilles jetables après chaque utilisation.
  • Pour les autres équipements, il faut les ranger dans un étui adapté.
  • Effectuer un contrôle quotidien des casques anti-bruit et des bouchons d’oreilles.
  • Veiller lors de cette vérification à la non-présence de fissures ou de déformations qui peuvent réduire l’efficacité de l’équipement.
  • Un nettoyage à l’eau légèrement savonneuse avec un chiffon doux est recommandé après chaque utilisation.
  • Il est fortement recommandé de remplacer les coussinets des casques tous les 6 mois.
  • Les Bouchons moulés ont une durée de vie de 6 mois à 5 ans selon la matière (les bouchons en acryliques peuvent eux être gardés presque 10 ans).

 

 

Pour un déménagement ou une réimplantation d’entreprise

  • S’assurer que les équipements permettent une protection respectant les obligations précisées dans le code du travail sur le nouveau lieu d’implantation
  • Valider l’implantation du distributeur
  • Veiller à la mise à jour de la signalétique
  • Présenter les nouvelles règles de sécurité aux travailleurs et visiteurs

 

Liens avec d’autres thèmes ou d’autres articles du site :

Vous pouvez trouver un article concernant les extincteurs en entreprise sur notre blog

Extincteurs

 

Vous déménagez, vous réimplantez vos locaux

ADICI met à votre disposition ses outils et ses méthodes spécifiquement développés pour ces projets :

 

Normes, références et liens sites autres

  • http://www.inrs.fr/media.html?refINRS=ED%20868
  • https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006072050&idArticle=LEGIARTI000018490910&dateTexte=&categorieLien=cid
  • https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006072050&idArticle=LEGIARTI000018490914&dateTexte=&categorieLien=cid
  • https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do;jsessionid=9EDAA045A77EB1B137D5EF27C2912670.tpdila18v_3?cidTexte=LEGITEXT000006072050&idArticle=LEGIARTI000018530347&dateTexte=20160623&categorieLien=cid#LEGIARTI000018530347
  • https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do;jsessionid=9EDAA045A77EB1B137D5EF27C2912670.tpdila18v_3?cidTexte=LEGITEXT000006072050&idArticle=LEGIARTI000018530337&dateTexte=20160623&categorieLien=cid#LEGIARTI000018530337
  • https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do;jsessionid=9EDAA045A77EB1B137D5EF27C2912670.tpdila18v_3?cidTexte=LEGITEXT000006072050&idArticle=LEGIARTI000018530315&dateTexte=20160623&categorieLien=cid#LEGIARTI000018530315
  • https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do;jsessionid=9EDAA045A77EB1B137D5EF27C2912670.tpdila18v_3?cidTexte=LEGITEXT000006072050&idArticle=LEGIARTI000018530305&dateTexte=20160623&categorieLien=cid#LEGIARTI000018530305

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *