Faux-plafond

Mettre en place un faux-plafond

Mettre en place un faux plafond fait partie des nombreux éléments à prendre en compte lors de la conception ou l’aménagement de locaux professionnels, dans le cadre d’un projet de déménagement ou de réimplantation des locaux.

Celui-ci a plusieurs utilités et fait l’objet de quelques normes.

Quelques grandeurs à prendre en compte pour le faux-plafond

Dimensions standards des plaques de plâtre pour faux plafond :

  • BA 10 : Longueur : 2,5 m largeur : 1,2 m épaisseur : 10 mm
  • BA 13 : Longueur : 2,5 m largeur : 1,2 m épaisseur : 13 mm
  • BA 15 : Longueur : 2,5 m largeur : 1,2 m épaisseur : 15 mm

Dimension standard des dalles de faux plafond :

  • 600 mm x 600 mm

 

 

Dans le cadre du projet : les faux-plafonds

Pourquoi installer un faux-plafond ?

Plusieurs facteurs peuvent justifier la mise en place de faux plafond.

Lorsqu’il est associé à des matériaux isolants, il permet une isolation à la fois thermique et acoustique.

En effet, il limite les pertes de chaleur, et absorbe plus facilement le bruit.

Un espace plus ou moins important entre le faux-plafond et le plafond doit être disponible pour permettre l’implantation de l’isolant et d’autres éléments : cet espace est appelé le plénum.

D’un point de vue esthétique, le faux plafond permet de dissimuler les installations situées au niveau du plénum de type : câblage, gaines, tuyauterie, blocs de clim, isolants, éléments pas toujours très agréables visuellement.

D’autre part, selon les matériaux utilisés, le faux plafond peut également résister au feu. Cela est très fortement recommandé.

 

Choix techniques de faux-plafond

Il existe plusieurs types de faux-plafonds.

On va ici s’intéresser à 2 catégories :

  • Les faux plafonds sous forme de plaques de plâtre
  • Les faux plafonds sous forme de dalles.

Ce sont les 2 modèles les plus couramment utilisés en entreprise.

 

Le faux plafond en plaque de plâtre.

On les différencie, en général selon leurs dimensions :

  • BA 10 : Longueur : 2,5 m largeur : 1,2 m épaisseur : 10 mm
  • BA 13 : Longueur : 2,5 m largeur : 1,2 m épaisseur : 13 mm
  • BA 15 : Longueur : 2,5 m largeur : 1,2 m épaisseur : 15 mm

 

Les dalles de faux-plafond

La dimension standard de ces dalles est de 600 mm x 600 mm.

Celles-ci peuvent être à base de fibre minérale, métal, bois, plâtre, etc.  

Que ce soit pour les dalles ou les plaques de plâtre, les faux-plafonds sont généralement associés à des matières isolantes de type laine de verre ou laine de roche pour permettre une isolation acoustique et thermique.

 

La résistance au feu va se définir selon 3 critères

  • Le R : la résistance mécanique, la stabilité
  • Le E: l’étanchéité aux gaz et flammes
  • Le I : l’Isolation

Ces lettres sont toujours suivies d’un nombre caractérisant la durée de l’effet coupe-feu en minutes.

Par exemple REI 30, signifie que l’effet coupe-feu est de 30 minutes.

  

Installer un faux-plafond :

Les faux-plafonds vont être installés grâce à différents éléments de fixation :

  • Pour les plaques de plâtre, il va s’agir de rails sur les cloisons et de fourrures accrochés à des suspentes.
  • Pour les dalles de faux plafond, il va s’agir de cornières de rives sur les cloisons, de suspentes, de porteurs ainsi que d’entretoises. 

Des accroches peuvent être nécessaires pour relier l’ossature au plafond, car elles peuvent être amenées à supporter beaucoup de poids : diffuseur de ventilation ou de clim, grille d’aération, détecteur incendie, système d’éclairage, etc.

L’espace entre le faux plafond et le plafond (plénum) doit être suffisamment important pour comporter les différentes installations nécessaires aux locaux ainsi que l’isolation.

 

Qui pour installer un faux-plafond ?

La mise en place d’un faux plafond doit être réalisée par des poseurs qualifiés.

De nombreuses entreprises sont spécialisées dans la pose de faux-plafond destinés aux locaux professionnels.

 

 

Réglementation liée :

Les faux-plafonds doivent impérativement disposer du marquage CE.

Plusieurs normes mettent en avant des recommandations à respecter lors de la mise en place de faux plafond :

 

La norme NF DTU 58.1 :

Cette norme concerne les faux plafonds dont le plénum est inférieur à 4 mètres hors ceux situés dans des pièces frigorifiques.

Pour un plénum supérieur à 2 mètres, une ossature intermédiaire doit être mise en place.

Cette norme met en avant les matériaux à utiliser (aussi bien pour les ossatures que pour les dalles ou plaques), les systèmes de fixation, les dispositions à prendre concernant le plénum, etc.

Il met en avant également les dispositions à prendre dans les locaux humides et ceux soumis à des risques sismiques.

 

La norme NF DTU 25.41 :

Celle-ci indique notamment les écarts à respecter entre les entraxes.

Elle précise également qu’une cornière ou un rail périphérique en plafond doit être mis en place lorsque la portée se situe au-delà de 1,80m.

 

 

Faux-plafond et mise en œuvre du projet

A prévoir avant la mise en œuvre du projet

Les implantations :

Les dalles de faux plafond sont généralement mises en place dans les locaux de bureaux car celles-ci sont facilement déplaçables et permettent d’accéder très simplement aux installations situées dans le plenum (entre le plafond et le faux plafond).

Si les ossatures de faux plafond sont à créer, il faut impérativement laisser un espace libre, suffisant entre celles-ci et le plafond.

La hauteur entre cette structure et le sol doit également être suffisamment grande.

Des différences de niveaux peuvent ainsi exister entre les zones.

Les plaques de plâtre, elles, sont installées dans les espaces où les installations situées au niveau du plénum ne nécessitent aucune opération courante.

 

Choix technique :

Le choix d’un type de faux plafond va surtout dépendre du lieu d’implantation. (Voir partie ci-dessus)

Mais la décision va également résulter des performances que vous attendez de votre faux plafond : résistance au feu, isolation.

Pour la résistance au feu, il faut porter une attention particulière sur les caractéristiques du produit, si celles-ci contiennent l’abréviation R.E.I suivie d’un nombre, alors les faux plafonds ont un effet coupe feu en minutes égal au nombre indiqué.

Pour l’isolation, on peut trouver sur le marché des plaques isolantes ou de la laine (de verre ou de roche). Elles permettent à la fois une isolation acoustique et thermique.

Elles doivent être positionnées entre le faux plafond et le plafond existant.

Dans une autre mesure, le faux-plafond doit également s’adapter à l’environnement de travail (au coloris des murs ou au style de la pièce par exemple).

 

Déclaration préalable :

Il faut préciser vos besoins et les performances que vous attendez du faux plafond dans un cahier des charges.

ADICI peut réaliser les cahiers des charges liés à vos travaux.

Les différents travaux peuvent faire l’objet d’un plan de prévention.

L’entreprise qui les effectue doit également vous communiquer son P.P.S.P.S (Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé)

A prendre en compte pendant la mise en œuvre :

Travaux préalables :

Lorsque les ossatures existantes sont conservées, il faut prévoir le remplacement des éléments abîmés.

 

Conformité :

Il faut s’assurer que les dalles ou plaques mises en place correspondent en tous points au cahier des charges et qu’elles soient estampillées du marquage CE.

 

Continuité de service :

Généralement, les poseurs de dalles de faux plafond disposent d’autres compétences telles que la pose de cloisons par exemple. Vous pouvez ainsi faire appel aux mêmes sociétés et aux mêmes intervenants afin de réaliser plusieurs travaux liés à votre aménagement ou déménagement.

 

Qui peut installer un faux plafond ? :

La mise en place d’un faux plafond doit être réalisée par des poseurs qualifiés.

De nombreuses entreprises sont spécialisées dans la pose de faux plafond destinés aux locaux professionnels.

 

A planifier après la mise en place :

La conformité

Vérifier l’état de propreté des dalles, plaques et barrettes de faux-plafond, car celles-ci s’avèrent très salissantes et se tachent facilement lorsqu’elles sont manipulées.

 

Améliorations complémentaires

Il existe des éclairages de type pavé LED de même dimension que les dalles de faux plafond (600 mm x 600 mm).

Ceux-ci peuvent être implantés très facilement sur des entretoises de faux plafond.

Leur nombre dépend du niveau d’éclairement à mettre en place et doit faire l’objet d’une étude d’éclairage.

 

Maintenance et entretien des faux-plafonds

Il faut prévoir le nettoyage ou le remplacement des dalles de faux plafond abîmées chaque fois qu’elles se salissent ou s’abîment.

En effet, en fonction des installations présentent dans le plénum, les dalles peuvent se détériorer assez vite. (Pour cause de fuite d’eau par exemple).

Si vous retirez les dalles de faux plafond pour des opérations de maintenance ou d’entretien, des précautions devront être prises afin que l’intervention soit faite en toute sécurité. (Port des équipements de protection individuelle, support de type échelle ou échafaudages contrôlés et adaptés).

 

Dans le cadre d’un aménagement ou déménagement :

  • Vérifier que l’installation de faux plafond corresponde au cahier des charges,
  • Veiller à la mise en place l’isolation phonique et thermique,
  • Contrôler l’état de propreté des dalles de faux plafond et des ossatures et faites procéder au nettoyage si cela est nécessaire,
  • Prendre en compte l’association entre le faux plafond et les différentes installations de type systèmes d’éclairage, détecteurs incendie, etc.

Liens avec d’autres thèmes ou d’autres articles du site

Les détecteurs sont généralement positionnés et fixés sur les ossatures de faux plafond. C’est pourquoi, si vous souhaitez plus d’informations sur la mise en place d’alarmes incendie, vous pouvez consulter notre article en cliquant sur le lien suivant :

Alarme incendie

 

Parce que vous déménagez ou réimplantez vos locaux

ADICI met à votre disposition ses outils et ses méthodes spécifiquement développés pour ces projets :

 

 

Normes, références et liens sites autres :

http://www.placo.fr/Reglementation/Regles-de-l-art-DTU/Evolutions-du-DTU-58.1

http://www.lemoniteur.fr/articles/plafonds-suspendus-selon-la-nouvelle-norme-nf-dtu-58-1-6403165

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *