Système et câblage informatique

Système et câblage informatique dans le cadre du projet

Serveurs, commutateurs réseau, … Pourquoi équiper son entreprise ?

Ces appareils vont être utiles pour centraliser le système et câblage informatique de l’entreprise et faciliter le partage de données ou la communication entre les différents équipements.

Cela va permettre un gain de temps considérable et une meilleure protection des données informatiques.

Ainsi :

  • Un SERVEUR : l’élément central, il peut permettre le partage de fichiers, courrier électronique, le partage d’imprimantes, le stockage en base de données, …
  • Un COMMUTATEUR RESEAU (switch) : permet la communication de plusieurs appareils informatiques entre eux.
  • Un ONDULEUR : est un boîtier de protection du matériel électrique contre les pics de tensions.
  • Le CÂBLAGE permet de relier l’ensemble des dispositifs informatiques ensemble.

 

Quelques grandeurs pour le système et câblage informatique

Pour les câbles, il faudra séparer les courant faibles (câbles informatiques) et courants forts (câbles électriques) dans des goulottes séparées de 30 cm par exemple.

Il existe plusieurs catégories de câbles RJ :

  • Catégorie 5 : vitesse max 1000 Mbit/seconde, bande passante à 100 Mhz
  • Catégorie 6 : vitesse max 1 Gbit/seconde, bande passante à 250 Mhz
  • Catégorie 6a : vitesse max 10 Gbit/seconde bande passante à 500 Mhz
  • Catégorie 7 : vitesse max 40 Gbit/seconde, bande passante 600 Mhz

 

Choix techniques pour le système et câblage informatique

Comment choisir son Serveur informatique ?

Il en existe de plusieurs formes différentes :

  • Des serveurs semblables à une unité centrale d’un ordinateur fixe ordinaire (Facilement implantable dans un bureau par exemple).
  • Des serveurs rack (de forme « plate ») adaptés pour les baies de brassage (Leur avantage est qu’ils prennent très peu de place dans l’armoire de rangement).
  • Des serveurs en lames qui doivent être situés dans des châssis spécifiques pour être alimentés et implantés également dans une baie de brassage (Ils sont souvent plus puissants).

 

Différencier un serveur ne se fait pas que sur le format.

En effet, le processeur, la mémoire, le disque dur, la carte réseau et le nombre de ports vont également aider à définir la qualité d’un appareil.

Ces caractéristiques techniques font que les produits deviennent de plus en plus obsolètes au fur et à mesure du temps.

 

Comment choisir son commutateur réseau ?

De manière simplifiée, on peut définir un commutateur réseau comme étant un appareil reliant plusieurs appareils informatiques ou de télécommunication entre eux.

Le choix va donc dépendre du nombre d’appareils devant être connectés à ce système.

Selon votre installation, il faudra prévoir par exemple :

  • 1 port pour 1 ordinateur,
  • 1 port pour 1 imprimante,
  • 1 port pour 1 enregistreur de caméra vidéo surveillance,
  • 1 port pour 1 borne Wifi,
  • 1 port pour 1 centrale d’alarme,
  • 1 port pour 1 box internet/téléphone

Une fois le nombre de ports nécessaires à votre entreprise calculé, il est conseillé de prévoir 40 % de ports en plus pour pallier les éventuels oublis ou ajouts de matériels.

 

Quels câbles pour une telle installation ?

La plupart du temps, les serveurs, commutateurs réseau sont reliés aux équipements (ordinateurs, imprimantes, box internet/téléphone, …) à l’aide de câbles RJ (Registered Jack).

  • Le câble RJ 45 est généralement utilisé pour les connexions Ethernet.
  • Les câbles RJ 12 et RJ 11 sont adaptés aux appareils téléphoniques et au réseau local.

Il en existe évidemment bien d’autres.

 

Il est également possible de différencier un même type de câbles à travers 7 catégories :

  • Avec l’évolution technologique, les câbles de catégorie 1, 2, 3 ou 4, sont considérés comme obsolètes.

Voici donc les câbles que l’on trouve toujours sur le marché aujourd’hui :

  • Catégorie 5 : vitesse max 1000 Mbit/seconde, bande passante à 100 Mhz
  • Catégorie 6 : vitesse max 1 Gbit/seconde, bande passante à 250 Mhz
  • Catégorie 6a : vitesse max 10 Gbit/seconde bande passante à 500 Mhz
  • Catégorie 7 : vitesse max 40 Gbit/seconde, bande passante 600 Mhz

Le choix des câbles est très important, car ils sont généralement posés sous les goulottes, sous faux plafond ou sous faux plancher. Les changer peut s’avérer difficile et onéreux.

Les câbles peuvent mesurer jusque 100 mètres de long.

Au-delà de cette distance, il est conseillé d’utiliser des câbles fibres optiques pour éviter les interférences et permettre une liaison optimale.

Il est également conseillé d’adapter une couleur pour chaque type de câble pour faciliter la maintenance par exemple.

 

Comment choisir son onduleur ?

  • Comme dit précédemment, un onduleur est un boîtier de protection du matériel électrique.
  • Il va permettre le fonctionnement en continue des appareils qui lui sont rattachés en cas de surtensions, chutes de tension ou coupures de courant par exemple.
  • Le choix de l’onduleur va d’abord se faire selon le niveau de consommation totale des équipements qu’il va devoir alimenter en cas de problème.
  • Le souci est que la puissance d’un onduleur se mesure en Volt Ampère tandis que la consommation de la plupart des appareils informatiques se calcule généralement en Watt.
  • Mais il existe une formule mathématique pour déterminer la correspondance entre volts ampères et watts : VA = Watt/0.66
  • Ensuite, il faut noter qu’ils peuvent utiliser 3 Types de technologies :
    • OFF LINE,
    • ON LINE,
    • IN LINE.
  • De ce fait, cibler un onduleur va se faire selon les situations qu’il doit résoudre :
    • OFF LINE : Efficace contre les surtensions, sous tensions
    • ON LINE : Efficace contre surtensions, sous tensions, coupures, interférences (radio ou électro magnétique)
    • IN LINE : Idem que pour les onduleurs ON LINE + Distorsions

 

Comment installer les serveurs informatiques et commutateurs réseaux ?  

  • Certains serveurs informatiques sont esthétiquement semblables à des unités centrales pour ordinateurs, ils peuvent donc être installés n’importe où dans un bureau tant qu’ils peuvent être connectés et alimentés.
  • Sinon serveurs et commutateurs réseaux doivent être installés dans une baie de brassage.

 

Comment bien choisir une baie de brassage ?

Avant tout, les éléments principaux à prendre en compte sont la profondeur et la hauteur de la baie.

Il faut qu’elle soit capable d’accueillir l’ensemble du matériel qui va y être installé.

 

Au niveau de la profondeur, 2 choses vont devoir être prises en compte :

  • La longueur des équipements qui vont se situer dans la baie (Généralement, c’est le serveur informatique qui se trouve être le plus imposant).
  • La surface entre les montants et les parois de la baie (Pour entreposer le matériel dans le sens de la hauteur, des montants sont nécessaires, la surface entre les montant et les parois peut aller jusque 15 cm donc la surface utilisable de la baie sera moindre)

 

Au niveau de la hauteur, on s’intéresser à une chose :

  • La hauteur de l’ensemble des équipements qui vont se situer dans la baie (Prévoir une marge de 40 % dans le cas où des éléments auraient été oubliés ou devront être ajoutés dans le futur
  • Il faudra prévoir également la place pour le câblage et leur passage.

 

Au-delà du matériel informatique, la baie peut contenir différents éléments comme une centrale d’alarme, un enregistreur de vidéosurveillance, un système de télécommunication.

Elle peut prendre la forme de coffrets fixables sur un mur, armoires sur des roulettes ou non, et rangements sans portes ni panneaux latéraux parfait pour les salles serveurs.

A noter qu’il est possible d’acheter la baie déjà montée ou en kit si vos locaux ne peuvent pas permettre le transport de la baie vers son lieu d’implantation.

 

Qui peut installer ?

  • Le service d’installation peut être proposé par la plupart des sociétés spécialisées dans le matériel informatique ou les réseaux de télécommunications.

 

Réglementation liée

  • Aucune réglementation n’encadre ce type de matériel informatique.
  • Il faut juste prendre en compte le fait que ce type de matériel dégage d’importante quantité de chaleur.
  • Ainsi, un système de ventilation ou de climatisation doit être associé à une baie de brassage pour se prémunir des risques d’incendie.
  • Attention : les assurances prennent en considération la présence d’un système de refroidissement et l’entretien de ces derniers en cas de sinistre causé par ce matériel informatique.

 

Mise en œuvre

A prévoir avant :

Branchement aux réseaux énergie et fluides :

Il faut juste prévoir l’alimentation des appareils situés dans la baie de brassage ainsi que des systèmes de refroidissement :

  • Serveur : 220 volts
  • Commutateur réseau : 220 volts
  • Ventilateur/climatiseur : en général 220 volts

Pour les câbles, il faudra séparer les courant faibles (câbles informatiques) et courants forts (câbles électriques) dans des goulottes séparées de 30 cm par exemple.

En cas de changement de serveur, il faudra :

  • Effectuer une sauvegarde des données
  • Valider la conformité de la sauvegarde et veiller à ce que les éléments enregistrés soient exploitables

C’est seulement après ces 2 actions, que l’on peut procéder au débranchement.

 

Implantation :

  • Il faut implanter une baie de brassage sur un emplacement qui ne perturbera pas la circulation des personnes dans l’entreprise.
  • Elle doit tout de même être accessible et être le plus proche possible des postes de travail pour éviter l’utilisation de câbles trop longs.
  • Il ne doit pas y avoir d’arrivée d’eau à proximité ni même de risque de fuite ou d’inondation.
  • Il est également possible d’implanter le système dans un local avec un accès contrôlé par clé code ou badges par exemple.
  • On appelle cela une salle serveur.

 

Choix technique :

Pour bien choisir son coffret ou armoire de brassage, il faut :

  • Comptabiliser le nombre d’appareils qui devront être reliés au serveur et au commutateur et prévoir une marge de sécurité à hauteur de 40 %.
  • Mesurer les dimensions du matériel que devra accueillir la baie de brassage et cibler un modèle de rangement adapté à ces dimensions.

 

A prendre en compte pendant la mise en œuvre :

Travaux préalables

  • Si votre choix se porte sur un coffret mural, il faudra prévoir la fixation du support avec vis et cheville pouvant supporter la masse totale du dispositif.

Essais et conformité

  • Vérifier la liaison entre chacun des appareils situés dans la baie de brassage et les équipements auxquels ils sont rattachés.

Qui peut installer ?

  • Le service d’installation peut être proposé par la plupart des sociétés spécialisées dans le matériel informatique ou les réseaux de télécommunications.

  

A planifier après la mise en place

Test et Conformité

  • Il n’est pas obligatoire de faire effectuer des tests si les appareils sont utilisés de manière fréquente par les salariés.
  • Si ce n’est pas le cas, il est conseillé de vérifier la liaison au moins une fois par an.

Améliorations complémentaires

  • Vous pouvez continuellement ajouter des appareils dans la limite des ports disponibles pour améliorer votre réseau informatique, de télécommunication, de surveillance et de sécurité d’entreprise.
  • Vous pouvez également mettre en place une salle serveur (local informatique).

Maintenance et entretien

  • Il faut prévoir le dépoussiérage des installations informatiques au moins une fois par semaine.
  • Les climatiseurs, s’il y en a, doivent être dépoussiérés au niveau du filtre et des ventilateurs au moins une fois par an.
  • On préconise généralement de changer les câbles informatiques tous les 10 à 15 ans.
  • Il est également recommandé de faire contrôler l’installation au moins une fois par an par un professionnel en matériel informatique.

 

Grandeurs liées aux câbles informatiques

  • Catégorie 5 : vitesse max 1000 Mbit/seconde, bande passante à 100 Mhz
  • Catégorie 6 : vitesse max 1 Gbit/seconde, bande passante à 250 Mhz
  • Catégorie 6a : vitesse max 10 Gbit/seconde bande passante à 500 Mhz
  • Catégorie 7 : vitesse max 40 Gbit/seconde, bande passante 600 Mhz

 

 

Vous déménagez ou vous réimplantez vos locaux

ADICI met à votre disposition ses outils et ses méthodes spécifiquement développés pour ces projets :

 

Normes, références et liens sites autres.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *