Implantation de défibrillateur

Défibrillateur en entreprise : cet article reprend un ensemble des questions à se poser avant d’équiper son entreprise.

Défibrillateur à implanter en entreprise
Défibrillateur à implanter en entreprise

Principales données au sujet du défibrillateur :

  • Entre 40 000  et 50 000 victimes d’arrêt cardiaque en France chaque année,
  • Pouvoir utiliser le défibrillateur le plus vite possible : idéalement en moins de quatre minutes,
  • Chaques minutes qui passent diminuent les chances de survie d’une victime d’arrêt cardiaque de 10 %,
  • Le défibrillateur doit être positionné à environ 1.3 m du sol.

 

Le défibrillateur dans le cadre du projet d’implantation de l’entreprise

Pourquoi s’équiper d’un défibrillateur ?

Lorsque les arrêts cardiaques se produisent sur le lieu de travail, ils sont, dans la très grande majorité des cas, considérés comme accident du travail.

La responsabilité de l’employeur peut donc être engagée, et des impacts de plusieurs types peuvent handicaper l’entreprise :

  • L’impact financier : par exemple, les frais médicaux et le versement d’un revenu pendant toute la durée de l’arrêt sont à la charge de l’employeur. Ces frais peuvent être directement payés par le chef d’entreprise ou alors indirectement, c’est-à-dire déduit des cotisations accidents du travail, maladies professionnelles.
  • L’impact sur les équipes et l’organisation : le remplacement et la formation d’un autre collaborateur pour remplacer la personne victime, et d’éventuels frais liés au choc des individus témoins.

Le plus important est que ce type d’équipement permet de sauver des vies.

L’installation et l’utilisation d’un défibrillateur augmentent considérablement les chances de survie d’une personne victime d’un arrêt cardiaque tout en diminuant les coûts pour l’entreprise.

 

Choix techniques d’un défibrillateur :

Il existe 2 types de défibrillateurs externes, leur efficacité est comparable, mais leur fonctionnement diffère.

  • Le défibrillateur semi-automatisé : établit un diagnostic, et si cela est nécessaire, l’envoi de la décharge électrique devra être effectué par action humaine (témoin ou  secouriste) en appuyant sur le bouton  de commande.
  • Le défibrillateur automatisé : effectue un diagnostic et envoie automatiquement la décharge électrique si la victime le nécessite.

Quelque soit le type d’appareil, il doit être capable d’envoyer un choc  :

  • Compris entre 150 et 350 joules pour un adulte,
  • 50 joules pour un enfant.

Ces appareils sont équipés d’une batterie rechargeable, ou non, d’une durée de vie de 3 à  7 ans.

 

Comment l’installer ?

  • Il est à placer dans un lieu de passage et facile d’accès.
  • Il est fixé en hauteur, à environ 1.3 mètre du sol (hors de la portée d’enfants).
  • Selon le support, la fixation sur un mur se fait à l’aide de clous, vis et chevilles.
  • Pour une installation en extérieur, le défibrillateur est équipé d’un boîtier chauffant, résistant aux intempéries.
  • Il est implanté près d’un téléphone fixe ou dans une zone où le réseau de téléphonie mobile fonctionne correctement  pour pouvoir appeler les secours via un téléphone mobile.
  • Il est à implanter dans des zones dites « à risques », par exemple là où des tâches physiques sont effectuées.
  • L’associer à quelques accessoires tel qu’une paire de ciseaux (pour couper les vêtements de la victime)

 
Qui peut installer ?

  • Par un électricien lorsque le boîtier support du défibrillateur nécessite un raccordement électrique.
  • Si ce n’est pas le cas, l’installation est à la portée de tous

 

Réglementation liée à l’installation d’un défibrillateur :

A ce jour, il n’existe aucune obligation légale concernant la mise en place de défibrillateurs au sein des entreprises qu’elles soient publiques ou privées. Plusieurs projets de loi ont cependant déjà été soumis au parlement, il ne serait donc pas surprenant que le fait d’être équipé de défibrillateurs deviennent obligatoire pour les entreprises dans les mois ou années à venir.

Une entreprise a donc tout intérêt à mettre en place ce type d’équipement lors de son déménagement ou implantation.

L’employeur est responsable de la sécurité et de la protection de ses salariés (Article L4121-1 du code du travail), ainsi si l’activité de l’entreprise présente un risque d’arrêt cardiaque, elle a tout intérêt à s’équiper pour éviter d’éventuelles sanctions.

 

Les défibrillateurs automatiques et semi-automatiques ne requièrent pas de formation particulière.

Ils peuvent être utilisés par n’importe quelle personne (décret du 4 mai 2007 : « Toute personne même non médecin est habilitée à utiliser un défibrillateur automatisé externe »)

Une fois acquis, comme tout appareil ou dispositif de sécurité, il nécessite selon la loi une obligation d’entretien. Loi ne précise ni le délai, ni les opérations de maintenance.

Utilisation d'un défibrillateur par tous

Mise en œuvre

A prévoir avant un projet de déménagement d’entreprise ou de réimplantation de site

Branchement aux réseaux énergie et fluides

  • Les défibrillateurs sont autonomes et la durée de la batterie est variable.
  • Placer un défibrillateur à l’extérieur nécessite l’acquisition d’un boîtier chauffant, car celui-ci ne peut être stocké dans le froid.  Il faudra prévoir l’alimentation électrique en 220 volts à proximité de l’appareil (Mais il existe des placards chauffant fonctionnant avec piles ou batterie).
  • Il ne peut pas être exposé au soleil ne résistant pas non plus aux grandes températures.

Implantation des défibrillateurs :

  • Dans un endroit facile d’accès,
  • Dans les zones dites « à risque » où sont effectuées des tâches physiques,
  • Dans des lieux de passage, de forte affluence.

Choix technique :

  • Préférer un défibrillateur entièrement automatisé avec des illustrations et des indications simples pour qu’il puisse être utilisé par tous.
  • Adaptable à toutes les morphologies.
  • Doit permettre d’envoyer un choc électrique dans les délais les plus faibles possibles.
  • Il doit être utilisé dans les 5 minutes suivant un arrêt cardiaque :
    • Sa mise en route ne doit donc pas dépasser quelques secondes,
    • Le rechargement entre 2 chocs 30 secondes.
  • Préférer les produits disposant de l’agrément FDA (Food and Drug Administration) :
    • Les fabricants de défibrillateurs ont alors dû prouver leur efficacité à cet organisme.
    • La FDA s’assure de la fiabilité sur le plan technique et médical de l’appareil.Elle oblige les fabricants à effectuer un suivi des appareils après leur commercialisation.
  • La norme CE (Conformité Européenne) : il s’agit juste d’une déclaration du fabricant de défibrillateur, que le produit fonctionne, qu’il ne comporte aucun risque pour les usagers.

Déclaration préalable :

  • Prévenir l’ensemble du personnel de la mise à disposition de défibrillateur, en mettant en avant l’importance de ce type d’appareil en cas d’arrêt cardiaque.
  • Il est fortement recommandé d’indiquer la présence d’un défibrillateur sur les plans d’évacuation de l’entreprise (il n’y a pas d’obligation).
  • Mettre en place un dispositif d’affichage en indiquant que selon l’Article R 6311-15 : « toute personne même non-médecin est habilitée à utiliser un défibrillateur automatisé externe »

 

A prendre en compte pendant la mise en œuvre :

Essais et conformité 

  • La présence de défibrillateur n’étant pas obligatoire dans les entreprises, elles ne font l’objet d’aucune obligation de conformité au regard de la loi.
  • Il faut juste s’assurer du bon fonctionnement de l’appareil (par exemple grâce à un voyant témoin)

Formations à prévoir

  • Formation à l’utilisation de l’appareil est souvent proposée par les fabricants. Cette formation est recommandée, car un grand nombre de témoins d’arrêts cardiaques ne prennent pas l’initiative d’utiliser l’appareil par peur de ne pas savoir l’utiliser.
  • Formation aux gestes de premier secours.

Qui peut installer un défibrillateur ?

  • Il doit être installé par un électricien lorsque le boîtier support du défibrillateur nécessite un raccordement électrique.
  • Si ce n’est pas le cas, l’installation est à la portée de tous

 

A planifier après la mise en place : 

Validation de la bonne utilisation 

  • L’utilisation d’un défibrillateur ne nécessite pas la présence d’un professionnel (médecin),
  • Il est recommandé d’être en communication auprès de secours.

Tests à prévoir régulièrement

  • Certains produits sont capables de réaliser des autotests de manière quotidienne, hebdomadaire ou mensuelle (quotidien sur les électrodes).
  • Possible de faire le test manuellement grâce à un bouton.

Améliorations possibles

  • Associer le défibrillateur à un téléphone de secours ou des affiches répertoriant les numéros de téléphone des secours

 Maintenance et entretien des défibrillateurs

Les défibrillateurs sont soumis à des obligations de maintenance, comme pour tous les dispositifs médicaux.  :

  • Se donner les moyens de maintenir le fonctionnement des dispositifs médicaux et s’assurer que cela est réalisé correctement.
  • Article R5212-25 du code de la santé publique : « L’exploitant veille à la mise en œuvre de la maintenance et des contrôles de qualité prévus pour les dispositifs médicaux qu’il exploite. »
  • Cependant, il n’est pas nécessaire de souscrire un contrat ou respecter un délai.
  • D’ailleurs, la plupart des défibrillateurs sont équipés de système pouvant faciliter le contrôle et la maintenance du produit (comme un témoin garantissant l’état de marche, des autotests,…)
  • Il est toutefois recommandé d’effectuer :
    • 1 contrôle de routine tous les 6 mois,
    • 1 contrôle immédiat après utilisation si plusieurs chocs ont été effectués et avant 48h si un seul choc a été déclenché.
  • L’appareil peut être nettoyé avec un chiffon légèrement humide
  • La durée de vie de la batterie varie de 3 à 7 ans selon l’appareil
  • Les électrodes, eux durent généralement 2 ans. Ceux-ci peuvent être changés par n’importe qui.

Prix moyen pour ….

  • Achat : compter 1 500 € en moyenne
  • Maintenance et entretien : à faire en interne
  • Les principaux fabricants, fournisseurs, prestataires : informations à venir

 

Pour un déménagement ou une réimplantation d’entreprise 

Défibrillateur cardiaque extérieur
Défibrillateur cardiaque extérieur

Pour les projets de déménagement d’entreprise, de transfert industriel et d’aménagement des locaux :

  • Définir les lieux de réimplantations des défibrillateurs : zones accessibles et fréquentées.
  • Prévoir une housse de protection ou un sac de transport en cas de déplacement de l’appareil.
  • Mettre à jour la documentation (plans d’évacuation et affichage) dans l’entreprise

 

Grandeurs liées au défibrillateur

  • Pouvoir le déployer en moins de trois minutes
  • Entre 40 000  et 50 000 victimes d’arrêt cardiaque en France chaque année
  • Chaque minute qui passe réduit le taux de survie d’une personne victime d’un arrêt cardiaque de 10 %
  • Selon l’institut national de la santé et de la recherche médicale, des milliers de vies pourraient être sauvées grâce à une défibrillation
  • Le défibrillateur doit être placé à environ 1.3 m du sol
  • Rien ne doit se situer à 30 cm autour de l’emplacement du défibrillateur
  • Durée de vie des batteries : 3 à 7 ans
  • Durée de vie des électrodes : environ 2 ans

 

Les évolutions à venir 

Les principaux changements à prévoir sont en termes de réglementations : s’équiper d’un défibrillateur en entreprise pourrait devenir obligatoire.

 

Liens avec d’autres thèmes ou d’autres articles du site :

 

ADICI vous accompagne pour la gestion des projets de déménagement ou de réimplantation d’entreprise depuis plus de 12 ans : www.adici.fr

 

Normes, références et liens sites autres