Implanter un interphone

vidéosurveillance interphone
vidéosurveillance interphone

Les interphones permettent d’identifier les potentiels visiteurs d’une entreprise avant qu’ils pénètrent dans les locaux. Un interphone, qu’il soit audio ou vidéo, contribue à la sécurisation d’une société.

 

Quelques grandeurs :

  • Une Installation filaire est recommandée lorsque la distance entre le moniteur et la platine est supérieure à 10m.
  • La longueur des fils peut atteindre 100 mètres de long.
  • Le dispositif doit être situé entre 0,90 m et 1,30 m du sol pour les Etablissements Recevant du Public (ERP).

Dans le cadre du projet

Pourquoi s’équiper :

  • Les interphones sont utilisés pour l’accueil des visiteurs et participent également à la sécurité des locaux.
  • Ils permettent de contrôler le motif et l’identité des personnes voulant pénétrer au sein de l’entreprise.
  • Collaborateurs, clients, personnes extérieures, les individus susceptibles de pénétrer dans une société peuvent être nombreux et pas toujours de bonnes intentions.
  • En effet, il peut intervenir des violences externes verbales ou physiques à l’encontre des salariés au sein de leur lieu de travail.
  • Cela peut être des agressions, insultes, vols (de biens ou de données),…
  • La mise en place de ce dispositif peut limiter le risque que ce genre d’actes se produisent dans l’enceinte de l’entreprise.
  • La sécurité et la protection des employés étant de la responsabilité de l’employeur, voilà un dispositif simple pouvant contribuer au respect de cette règle.

Choix techniques :

  • Il existe deux grandes familles d’interphone :
    • les interphones audio,
    • les interphones vidéo (aussi appelé Visio phone).
  • Les interphones audio permettent de communiquer uniquement oralement avec son interlocuteur, tandis que les interphones vidéo associent le son et l’image, car ils sont équipés d’une caméra.
  • Ces images peuvent être visualisées sur différents supports comme un moniteur, un ordinateur un Smartphone, ou une tablette.
  • Utilisés pour la sécurité, les interphones vidéos sont plus adaptés, car ils permettent d’identifier une personne à la fois oralement et visuellement.
  • Ces deux dispositifs peuvent permettre l’ouverture d’une gâche, serrure électrique ou automatismes situés sur une porte, une barrière ou un portail.
  • On différencie également les interphones filaires, des non-filaires (disponibles pour les dispositifs audio et vidéo).
  • Le système non filaire fonctionne grâce à des ondes radios alors que le dispositif filaire communique comme son nom l’indique à travers des fils.

 

Plusieurs caractéristiques vont alors être prises en compte pour différencier les systèmes :

  • La Qualité du micro et des haut-parleurs
  • Le nombre de combinés et moniteurs reliés au dispositif (des packs sont généralement vendus avec au maximum 5 moniteurs)
  • La portée du signal de transmission (elle peut atteindre jusqu’à 500 mètres en champ libre) ou la longueur des fils pour les systèmes filaires (câbles pouvant mesurer jusqu’à 100 mètres)
  • La taille de l’écran : jusque 8 pouces
  • La Qualité d’image numérique LCD, LED, …
  • La possibilité d’enregistrer des images
  • (si une personne sonne à la porte : un enregistrement et une récupération des données est possible par clé USB ou carte SD)
  • Les appareils peuvent être connectés (par internet ou Wifi) ce qui donne la possibilité de déclencher une ouverture directement de son Smartphone grâce aux images qui peuvent vous être transmises quel que soit l’endroit où vous vous trouvez.
  • L’autonomie de la batterie de la platine pour les dispositifs sans fils (comprise entre 1 et 5 ans)
  • La connexion possible au réseau téléphone qui permet de recevoir un appel sur son téléphone fixe ou mobile 

Comment l’installer :

  • Les platines peuvent être placées en intérieur ou extérieur dans les entrées, parking et étages.
  • Le moniteur peut lui se situer n’importe où (dans un bureau, une entrée, à proximité du poste de travail du ou des salariés responsables des accès, …).
  • La complexité de l’installation va ensuite dépendre du type d’interphone choisi.
  • Une installation filaire est recommandée lorsque la distance entre le terminal et la platine est supérieure à 10m.
  • Dans le cas inverse, un modèle non-filaire peut faire l’affaire. 

Pour un interphone sans fils :

  • La platine devra être posée en saillie (à l’aide de cheville et de vis) lorsqu’elle est située au niveau d’un mur.
  • Elle peut également être située sur un poteau spécialement adapté pour les dispositifs de contrôle d’accès.
  • La platine s’alimente de manière autonome, la source d’énergie peut provenir de piles ou batterie. Aucun raccordement électrique n’est donc nécessaire. La durée de vie de la batterie varie entre 1 et 5 ans selon les modèles
  • Le moniteur peut être mobile ou fixé sur un mur à l’aide d’un support très souvent fourni avec chevilles et vis.
  • Le moniteur est généralement branché sur une prise secteur (220 volts) et équipé d’un transformateur (220v-12v)
  • La batterie peut être rechargeable avec une autonomie de 3 à 12h.

Pour un interphone filaire :

  • La Platine devra être posée en saillie ou être incrustée (à l’aide d’un produit de scellement) dans un mur.
  • Elle pourra dans certains cas être branchée en remplacement d’une sonnette.
  • En extérieur, les fils pourront également être enfouis dans le sol et protégés dans des tubes IRL.
  • Pour des fils enfouis dans le sol, la profondeur de la tranchée doit respecter la norme NF C15-100 (qui régit les installations électrique extérieure) et se situer à 60 cm sous une voie piétonnière ou entre  85 et 100 cm sous une voie carrossable.
  • L’alimentation de la platine se fait grâce au moniteur
  • Le moniteur peut être fixé sur un mur à l’aide d’un support très souvent fourni avec chevilles et vis.
  • Le moniteur est généralement branché sur une prise secteur (220 volts) et équipé d’un transformateur (220v-12v).
Interphone vidéo
Interphone vidéo

Qui peut installer :

  •  Il est fortement recommandé de faire effectuer la pose d’un interphone filaire par un professionnel surtout si il nécessite des travaux importants d’électricité ou de maçonnerie.
  • Dans ce cas, vous aurez à faire appel à un électricien, un maçon et une société spécialisée dans les dispositifs de sécurité pour effectuer toutes les étapes de l’installation.
  • Un dispositif non-filaire peut lui, être installé soi-même s’il ne nécessite pas de travaux d’électricité ou alors posé par un professionnel des systèmes de sécurité. 

Réglementation liée :

  • Si l’interphone est relié à une caméra, alors il faudra déclarer sa mise en place auprès de la préfecture si des portions de voies publiques sont filmées.
  • Et si des données personnelles sont collectées alors il faudra également informer la CNIL de ce dispositif.
  • Si l’entreprise est considérée comme un ERP (Etablissement Recevant du Public), elle est soumise à la loi « accessibilité aux personnes handicapées », (sauf dérogation) ainsi l’interphone doit pouvoir être manié, détecté et atteint par des personnes souffrant d’un handicap
  • Ainsi, dans ce cas :
    • L’interphone doit se situer à une hauteur comprise entre 0,90 mètre et 1,30 m du sol ainsi qu’à une distance d’au moins 40 centimètres d’un angle, parois ou tout autre élément pouvant perturber la circulation d’un fauteuil roulant.
    • Si le dispositif est accompagné d’un système d’ouverture (verrouillage/déverrouillage), celle-ci  doit intervenir après un temps permettant à toute personne à mobilité réduite d’entrer dans les locaux.
    • S’il y en a un, le bouton de déverrouillage des portes doit comporter un contraste visuel et tactile par rapport aux autres boutons.
    • Des personnes muettes sourdes et malentendantes doivent pouvoir signaler leur présence à l’interphone si un contrôle d’accès est effectué.
    • S’il n’y a pas de vision directe entre les interlocuteurs, alors l’entreprise est dans l’obligation d’être équipée d’un visiophone.
    • Lors d’un aménagement, déménagement d’entreprise ou renouvellement de produits, les interphones doivent être équipés d’une boucle magnétique qui permet aux personnes malentendantes disposant d’un appareil auditif de ne pas être perturbées par des bruits autres que la voix de l’interlocuteur.
    • Ils devront également être dotés d’un petit écran retranscrivant les principaux éléments signalés oralement.
    • Par exemple, il doit être capable de retranscrire des phrases telles que :  « l’appel a bien été envoyé », « l’appel a bien été reçu par l’occupant », « la porte est déverrouillée » ou le temps avant que la porte ne se verrouille, …

 Mise en œuvre

A prévoir avant :

Branchement aux réseaux énergie et fluides :

  • Les moniteurs doivent être reliés à une alimentation électrique (220 volts).
  • Un transformateur 220V-12V est nécessaire et souvent introduit dans l’appareil.
  • Assurez-vous que la réception Wifi est suffisante pour les appareils connectés.
  • Le réseau Wifi entre les deux appareils doit être au minimum égal – 70 à -80 dbm.
  • La platine est alimentée par le moniteur pour les systèmes filaires.
  • Dans certains cas, un interphone peut être installé grâce aux systèmes de branchement d’une sonnette déjà existante.

Implantation :

  • Les lieux d’implantation doivent être définis avant le choix de l’appareil.
  • Les platines se situent généralement en extérieur, au niveau d’accès comme des portes, portails, hall, barrières de parking.
  • Le moniteur peut lui se placer n’importe où (dans un bureau, une entrée, à proximité du poste de travail du salarié responsable des accès, …).
  • Si vous êtes considéré comme un ERP, veillez à ce que l’installation corresponde aux réglementations liées à l’accessibilité aux personnes handicapées). Voir partie « Réglementation liée »
  • La non-conformité des installations peut être sanctionnée d’une amende allant de 45 000 à 225 000 euros.

Choix technique :

  • Cela va surtout dépendre des lieux d’implantation du dispositif que vous souhaitez.
  • Si la distance entre le moniteur et la platine est supérieure à 10 mètres, il est conseillé de choisir un système filaire.
  • Si vous n’avez pas de visibilité sur l’accès où la platine est située, alors il est conseillé (et obligatoire pour les ERP) d’opter pour un Visio phone.

Déclaration préalable :

  • Si vous souhaitez un dispositif équipé d’une caméra, il faudra alors le déclarer à la préfecture en remplissant un formulaire si des parties de la voie publique sont filmées, ainsi qu’à la CNIL ou au CIL si des images d’individus sont enregistrées.

 

A prendre en compte pendant la mise en œuvre :

Travaux préalables :

  •  Vous pouvez être contraint à réaliser plusieurs travaux si vous vous orientez vers le dispositif filaire.
  • Travaux de maçonnerie (creusage d’une tranchée) ou d’électricité (raccordement électrique, implantation dans les murs).
  • Fixation du support à l’aide de cheville et vis

Essais et conformité :

  • Essayer le dispositif et s’assurer que la caméra est bien orientée pour visualiser les visiteurs.
  • S’assurer du bon fonctionnement entre la gâche électrique ou l’automatisme, la platine et le moniteur.
  • Pour les ERP hors dérogation, l’employeur devra envoyer une attestation d’accessibilité au préfet du département où sont situés les locaux ainsi qu’à la commission pour l’accessibilité de sa commune.
  • Cette déclaration doit comporter :
    • Nom de l’établissement
    • Catégorie d’ERP et type d’activité
    • Numéro SIREN SIRET
    • Nom, adresse, numéro, date de naissance de l’employeur
    • Pièces justificatives certifiant de la conformité pour les ERP de catégories 1,2,3,4 (c’est-à-dire quand plus de 300 personnes peuvent être présentes dans l’établissement en même temps)
    • Cette certification peut être remise par des bureaux d’études, prestataires agrée pour le délivrer.
    • Une déclaration sur l’honneur suffit pour les ERP de catégorie 5 (moins de 300 personnes présentes en même temps dans l’établissement)
  • L’absence de déclaration peut entraîner une amende d’un montant compris entre 1 500 et 5 000 euros

Continuité de service :

  • Il est possible de former les salariés au système (ou au moins les responsables de la surveillance des accès de l’entreprise) .

Qui peut installer :

  • Il est fortement recommandé de faire effectuer la pose d’un interphone filaire par un professionnel surtout s’il nécessite des travaux importants d’électricité ou de maçonnerie.
  • Dans ce cas, vous pourrez être voué à faire appel à un électricien, un maçon et une société spécialisée dans les dispositifs de sécurité pour effectuer toutes les étapes de l’installation.
  • Un dispositif non-filaire peut lui être installé soi-même ou alors posé par un professionnel des systèmes de sécurité.
Interphone en entrée d'entreprise
Interphone en entrée d’entreprise

A planifier après la mise en place :

Test :

  • Il est recommandé de tester le dispositif au moins une fois par mois en s’assurant que le lien entre platine, moniteurs, et gâche électrique fonctionne correctement.

Conformité :

  • Il est important pour les Etablissements Recevant du Public de se tenir informé des changements de normes régissant les contrôleurs d’accès.
  • Règles liées à la loi concernant l’accessibilité des personnes handicapées

 

Améliorations complémentaires :

  • L’interphone peut être accompagné
    • d’une caméra,
    • d’une badgeuse pouvant à la fois servir comme dispositif de sécurité,
    • dans certains cas comme système de contrôle du temps de travail des collaborateurs.

Maintenance et entretien :

  • Nettoyer le dispositif avec un chiffon doux au moins une fois par mois
  • Pour les Platines : cibler les micros, haut-parleurs et objectifs de caméra
  • Pour les Moniteurs : cibler les écrans, haut-parleurs et micros.
  • S’assurer du bon fonctionnement de la batterie ou des piles de la platine pour les interphones sans fils, et procéder à leur changement selon leur durée de vie.
  • Il est conseillé de faire effectuer des contrôles par un technicien spécialisé au moins une fois par an.

 

Prix moyen pour ….

  • Achat : … €/x
  • Location : … €/…
  • Maintenance et entretien : …€
  • Homologation : … €
  • Les principaux fabricants, fournisseurs, prestataires :

 

Pour un déménagement d’entreprise ou une réimplantation d’entreprise :

  • Il faudra bien définir les lieux d’implantation du système
  • Pour un déménagement, le montage et remontage d’un dispositif filaire pourrait s’avérer complexe et coûteux dans le cas où les fils se situeraient sous terre. L’acquisition d’un nouveau système devra être envisagée
  • Si votre entreprise est catégorisée comme étant un ERP, alors il faudra veiller au respect des normes d’accessibilité des personnes handicapées dans vos projets d’installation ou alors faire procéder à un contrôle des systèmes déjà mis en place dans les locaux d’implantation.
  • Contrôle effectué de préférence par un prestataire agréé.

 

Grandeurs de :

  • Une Installation filaire est recommandée lorsque la distance entre le moniteur et la platine est supérieure à 10m.
  •  La longueur des fils peut atteindre 100 mètres de long.
  • Durée de vie de la batterie de la platine : entre 1 et 5 ans
  • Le dispositif doit être situé entre 90 cm et 1.3m du sol et à 40 cm de tout obstacle ou angle pour les Etablissements recevant du public.
  • L’absence de déclaration de la part des ERP peut entraîner une amende d’un montant compris entre 1 500 et 5 000 euros et la non-conformité des installations peut être sanctionnée d’une amende allant de 45 000 à 225 000 euros.

Liens avec d’autres thèmes ou d’autres articles du site :

 

ADICI vous accompagne pour la gestion des projets de déménagement ou de réimplantation d’entreprise depuis plus de 12 ans : www.adici.fr

 

 

Normes, références et liens sites autres.

http://www.rueducommerce.fr/guides-dachat/choisir-interphone/

http://www.leroymerlin.fr/v3/p/tous-les-contenus/comment-installer-un-interphone-filaire-l1308221593

http://www.developpement-durable.gouv.fr/userfiles/Guide%20CAUE80%20ERP.pdf

https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F32873

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *